Conférence pour nos Social Natives sur les dangers d’internet !

Mcours_img_1ardi 14 février, Génération Numérique était présente dans l’établissement. L’occasion pour cette association de faire le point sur les enjeux et les risques des outils numériques. Une conférence qui a retenu l’attention des 6èmes et 5ème du Collège Saint Paul.

Les objectifs étaient multiples : éveiller la curiosité et aiguiser le sens critique des 11-13 ans, les sensibiliser aux multiples facettes du numérique, leur transmettre, enfin, des notions civiques et juridiques.

Après une brève présentation de la configuration physique de l’Internet avec ses plus importants serveurs de données, la conférencière a abordé le thème « Savoir s’informer » en insistant sur la notion de désinformation. Sarah, élève de 6ème, l’a très bien compris : « Il faut faire attention aux plaisanteries, aux farces sur l’Internet. ». Vérifier l’information demeure donc impératif, citer ses sources est très important.

La notion de téléchargement et streaming alimenta le débat entre élèves ; la conférencière s’aperçut alors que si beaucoup d’entre eux l’utilisaient, peu en connaissaient le côté obscur, illégal. Et de rappeler, par exemple, que le risque de se faire prendre lors d’un téléchargement illégal est d’environ 1 sur 10 (6 000 000 en 2013) : le contrevenant, s’il reçoit la première fois un simple avertissement, est passible ensuite de 1500 à 300 000 € d’amende et se voit doter d’un casier judiciaire. Peu de jeunes savaient, tous en ont pris pleinement conscience !

A la question : « Es-tu nomophobe ? », beaucoup d’élèves levèrent la main, signe  que le téléphone portable occupe déjà une place de choix dans leur vie de pré-adolescents. L’occasion pour la professionnelle de rappeler les dangers du mobile, repris plus tard par Maxime, élève de 6ème : « Il ne faut pas placer son téléphone dans ses poches et le soir, avant d’aller dormir, mieux vaut éviter de regarder un  écran ». Des études actuelles sur les ondes ainsi que sur le cerveau montrent en effet que des risques réels existent pour la santé. Le message est transmis, reste à en évaluer l’impact dans la pratique …

La question des jeux vidéo et de certains sites fut ensuite longuement abordée, certains élèvent reconnaissant avoir déjà joué chez eux à des jeux ultra-violents ou bien avoir déjà surfé sur des sites inadaptés à leur âge (violence, pornographie, …). A l’instar du délégué général de Génération Numérique, sa collègue  a rappelé que l’« éducation numérique est un vrai sujet » et qu’il faut que les  parents restent vigilants et s’impliquent davantage dans la vie numérique de leur(s) enfant(s) !

Car après leurs aînés – les Digitals Natives, nés avec le Web – les  Socials Natives sont nés avec les réseaux sociaux. Mais si Instagram, Snapchat n’ont déjà plus aucun secret pour certains, une formation approfondie reste tout de même nécessaire pour tous. Manon l’a bien retenu : « Les réseaux sociaux peuvent être dangereux et nos données peuvent être piratées » ! Que dire alors de la e-réputation ! Une photographie, un texte, … postés sur la Toile aujourd’hui peuvent encore être consultés par un éventuel employeur demain …

Cela donne à réfléchir surtout si chacun s’applique à lire minutieusement le tableau ci-dessous notifiant les condamnations suite à un usage non-approprié et mal intentionné de l’Internet.

Condamnations suite à des actes de malveillance sur l’Internet
Actes Pénal Amendes
Injures 12000 (€)
Racisme 6 mois 22500 (€)
Happy Slapping 5 ans 75000 (€)
Diffamation 1 an 45000 (€)
Harcèlement 3 ans 45000 (€)
Photographies à caractère pornographique 5 ans 75000 (€)

 

Les 11-13 ans  sont donc informés : la loi est la même pour tout le monde et nul n’est censé l’ignorer. Tout jeune peut être condamné par un juge dès l’âge de 10 ans et les amendes peuvent être émises dès 13 ans (jusqu’à 7500 € ) !

Preuve que l’éducation au numérique des plus jeunes est l’affaire de tous, parents et professionnels …