Apprentis d'Auteuil

Collège Saint-Paul (73)

Beauséjour, 73730 Saint-Paul sur Isère

DIAM’S

Dispositif d’inclusion et d’accompagnement en milieu scolaire

Origine du projet
Notre structure comprend un collège et un IES en milieu périurbain. Nous accueillons un public très hétérogène avec quelques jeunes en situation de pré-décrochage. La lutte contre le décrochage
scolaire est une demande ministérielle et un axe majeur de la 1 fondation des Apprentis d’Auteuil, elle est donc inscrite dans notre projet d’établissement.
La présence d’une petite équipe du collège (adjointe de direction, éducatrice, médiatrice et enseignante CAIP) au colloque « Décrochages, ruptures, créer les conditions de l’innovation au
sein d’une institution éducative » des Apprentis d’Auteuil, en février 2017, a porté notre réflexion sur la création d’un dispositif de prévention et de lutte contre le décrochage.
A qui s’adresse le DIAM’S ?
A tous les élèves volontaires, qui sont en mal-être, en difficultés, en phobie ou en rejet scolaire. Le critère d’admission est la priorité d’urgence.

Organisation du DIAM’S
– Une procédure d’entrée
– Une charte  qui reprend le règlement intérieur du collège avec deux ajouts :
autorisation de sortie du collège dans le cadre du DIAM’S et autorisation de droit d’auteur pour les jeunes.
– Un emploi du temps invariable pour les intervenants, mais à la carte en fonction des besoins du jeune. Cet emploi du temps est établi au moment de l’entretien avec la famille, la direction et la coordinatrice, à partir de la grille d’indicateurs remplie par le professeur principal.
La durée de séjour au DIAM’S est fixée par période scolaire, sauf cas exceptionnel de 3 semaines, car pour construire le projet du jeune, les intervenants ont besoin de temps mais aussi d’un nombre limité de jeunes. Un bilan sera fait à la fin de chaque période.
– Un lieu dédié, éloigné des classes et aménagé en fonction des goûts des jeunes. Le CDI et la salle d’entraînement (Claudine) sont des espace plus spécifiques.
– Un référent (rôle à définir en concertation) qui fait le lien entre le jeune et le PP.
– Des concertations le jeudi pour construire ensemble les outils, l’organisation, mener une réflexion
sur le dispositif.
– Un projet pour chaque jeune. Ce projet se tissera à travers les 3 domaines de compétences :
• Formation du citoyen
• Méthodes et outils pour apprendre
• Langages pour communiquer et penser.
Le projet du jeune doit aboutir à la validation des compétences du socle commun. Ces compétences sont la charnière entre les intervenants du DIAM’S et les enseignants.